du mas du zouave

du mas du zouave

Pointer

Mas du Zouave

Mas du Zouave

DAVANTAGE QU'UN ELEVAGE !

En 2013, les chiots de ma première portée de pointers auraient 30 ans et GINA aurait 20 ans...

le temps passe vite, les chiens aussi, que de chemin parcouru !

Une photo de Richard représentant un zouave et son pointer réveille le passé et me font prendre enfin un peu de temps pour vous présenter l'élevage et même plus que l'élevage...


Souvenir



Je me souviens d'un poster de Lapin de Keravel au découplé épinglé sur la tapisserie à fleurs de ma chambre, au milieu des Marius Trésor, l'ange vert Rocheteau, Kevin Keegan, Cruijff et des souvenirs du but de Bathenay, des poteaux carrés et de ce salaud de monsieur Foote !


Je me souviens de ces vacances dans le Loiret où j'étais attiré sans rien y comprendre par ces drôles de chasseurs avec un sifflet mais sans fusils, dont les chiens découpaient les blés et les labours pour y chercher des perdreaux qui n'avaient pas la couleur de ceux des collines de mon papé... 


Je me souviens de cette première pointer arrivée à la maison contre l'avis des bretonniers familiaux... et de cette première portée à la surprise de toute la famille... alors que je n'avais que 16 ans  et de ce livre offert par ma petite sœur "Le Pointer et ses prédécesseurs de Arkwright".


J'avais entendu et lu Jean Pierre Bouin parlant des fields, sans trop bien comprendre des polémiques sur les styles d'arrêt et notamment celui de mon Lapin de Keravel !


Le temps a passé, le sport, les études et la chasse derrière des pointers... et puis, il y a 20 ans, par curiosité, je franchissais enfin le pas de la découverte réelle des fields.


De ce premier déplacement, je tombais justement sur la grande quête et... sous le charme d'un petit chien blanc et noir à la vilaine tête, du nom de Brick des Pisès. Il était conduit par un espagnol du nom de Condado qui avait la particularité de porter un gant noir quand le joueur de foot  Alvès en portait deux ! Plus tard, je n'ai jamais osé demander à José ce qu'il foutait avec un seul gant noir !


Ce jour là, Brick était pour moi LE Pointer. Je veux dire dans son expression sur le terrain.


Il sera champion d'Europe, gagnera la coupe d'Europe et l'Open de France à la fin de la saison et terminera par un 15 ème CACIT !




Le commencement




 






Brick des Pisès

Lorsque je me mis en quête d'un nouveau chien, j'écrivais donc à Jean-Claude Darrigade, président du pointer Club. 


J'avais rencontré Jean Claude à une nationale d'élevage sur les conseils du président JP Bouin qui m'avait dirigé vers lui, alors secrétaire, pour prendre une adhésion. Mais je n'étais pas majeur...


Jean Claude eu la gentillesse et le bon goût de répondre à ma lettre un peu maladroite quand je l'ai relue quelques années plus tard... 


Il nous faisait rencontrer un berger qui chassait la bécasse et la bécassine à grande-quête sur les plateaux du Larzac et de l'Aubrac.


De cette rencontre avec Pierre Périer et sa chienne pointer Gina de la Dune Aux Oyats (fille de Brick des Pisès...), sont nées nos lignées de travail par ses deux filles : Nani et Luna.

De la chasse sportive à la compétition, il n'y avait qu'un pas et je le franchissais un peu plus tard. 


Avec ces chiens d'entreprise, il me fallait des terrains à la hauteur de leurs ambitions. C'est ainsi que, fruit du hasard je redécouvrais les terrains de chasse de mon grand-père sur le plateau du Larzac ! 

Au fil du temps et très rapidement, tout était réuni pour que l'élevage en général qui était une passion de toujours, devienne une évidence pour le pointer!

Il fallait prendre un affixe, il sera choisi en hommage à un bout de terrain, une vigne, un aïeul qui aura fait le chemin du Larzac vers les rives de Thau via un régiment de Zouaves où il aura servi sous les ordres du Lieutenant Colonel Dommanget... 

L'affixe du Mas du Zouave venait de naître et Pierre y sera associé, naturellement.

La passion devenait grandissante, envahissante, communicative...





Pierre et Alex




Evolution de l'élevage

 


 


Quinze ans d’élevage amateur régulier, essentiellement de pointers, dans le respect des contraintes légales d’une portée par an, ont abouti à un certain succès, tout au moins une forme de reconnaissance  internationale pour une qualité de grands Pointers de chasse et de chiens de fields.

En Grande Quête, sur bécasses, sur bécassines, en montagne, sur perdreaux et faisans naturels ou en GT, il y a régulièrement un Mas du Zouave qui monte sur une marche des podiums et parfois sur les plus hautes de l'échelle européenne : Luna, Nina, Niet, Skipper, Sirène, Scarto, Sultane,Tafna, Tiflout, Uléna, Uno, Barça, Bambou, Bacchus, Be Bop, Banco, Buléria, Bagou, Cristal, Cupidon, Delmina, Ezael, Ethik, Esquisse... et d'autres arrivent encore.

Merci à eux, à leurs propriétaires et leurs conducteurs... la vitrine est belle mais l'arrière boutique ne l'est pas moins et l'est parfois même plus, car certains de ces inconnus auraient pu eux aussi figurer à un haut niveau en compétition.




Coupe d'Europe Grande Quête 2009 - Victoire individuelle CACIT Buléria du Mas du Zouave - cond Bonneterre - Victoire par équipe ex-aeaquo avec l'Italie avec Banco et Buléria.



Générée par les succès d’élevage, mais aussi par les retours d’une clientèle historique que nous avons fidélisée, la demande de chiens du MDZ devennait de plus en plus forte, pointue... et de plus en plus difficile à satisfaire. Elle émane de France et de l'étranger (Portugal, Espagne, Argentine, Russie, Italie, Suisse, Liban, Maroc, Hollande...).

Alors, lorsqu'un succès relatif est enfin au rendez vous, s’offre la possibilité d’en rester là, de passer à autre chose ou au mieux de surfer encore un peu sur la vague en continuant dans nos modestes structures tout en espérant se maintenir au niveau. Mais j'ai appris du sport que le jour où l'on cesse de vouloir aller plus loin, on stagne d'abord un peu, on régresse sûrement ensuite.

Nous voulions faire un autre choix : celui  d’élargir le périmètre d’action de l’élevage, de faire en sorte de travailler à son évolution avec une gestion des problématiques de l’élevage complète, au delà du travail de naisseur.

Seulement, voilà,  le constat s'est fait rapidement des limites de nos structures et du cadre légal pour nous permettre d’aller dans ce sens malgré notre volonté de progression.

Nous allions en rester là, avec des rêves et des regrets..

Et puis la vie nous a aidé à choisir... peut-être parce que là où la tête va, les jambes te portent... 

Un accident, une reconversion, un choix de vie... et un projet d’entreprise qui voit le jour.






Noëlle et Niet - Equipe de France bécasse - Vainqueur Challenge Terra d'Oc

Le projet : 

Développer une passion pour en faire un métier et à terme un concept unique de pépinière d’élevage de haute qualité de sélection. Aller au delà de l'activité de naisseur avec une portée par an, faire un vrai travail d'éleveur, rendre concret un engagement d’élevage sur une gamme supérieure de chiens de chasse ou de compétition, renforcer l’image de qualité des chiens du MDZ déjà associée à des territoires d’expression où notre expérience des chiens existe, instaurer un lien plus fort encore entre le chasseur ou le trialisant et l’élevage pour qu’il reste connecté au-delà de l’acte acquisition du chiot.... ouf !

Ce projet est mis en œuvre par une véritable politique de grands travaux : Vente de maison, changement de site et de vie, diversification des races, réorganisation d’actions de communications, recherches de nouveaux partenaires, densification du réseau relationnel …








La création de l’entreprise : Le chef d’exploitation 





Noëlle est responsable de l’exploitation. 

Passionnée de chiens et de chasse, avant son accident elle a fait des débuts en field où elle a participé avec Pointers et setters et obtenu quelques récompenses : Finaliste régionale St Hubert, CAC bécasse, vainqueur du challenge Terra d’Oc et sélection au championnat d’Europe bécasse et un travail quotidien sur les chiens dans leur éducation avec sa propre vision et sa psychologie.

Déjà titulaire d’un DEUG de droit, Noëlle a suivi une formation et a donc passé un second bac, agricole cette fois, lui permettant de parfaire ses connaissances notamment en zootechnie et économie agricole. Elle est également titulaire du certificat de capacité en élevage canin.

Forte de son expérience au sein de l’élevage du Mas du Zouave, elle a poursuivi sa formation chez un vétérinaire, assistant aux opérations et participant activement aux soins. Elle a continué à explorer d’autres domaines en alternance chez une toiletteuse canin (Ciseau d’Or) et chez un comportementaliste canin avec entraînement de chiens au mordant ou à la recherche de personnes.

Sous les conseils de l’UNUCR, elle s’est perfectionnée dans l’apprentissage de l’éducation à la recherche au sang avec sa teckel.

Elle continue d’utiliser ses setters de très grande entreprise à la chasse à la bécasse et, bien entendu, quelques pointers.

Les orientations et choix d’élevage seront bien évidemment faits en commun. 




Changement de site et de vie



Il fallait trouver une exploitation agricole permettant à Noëlle de développer ce projet tout en restant à proximité des grands axes et à une distance raisonnable de Montpellier où j’occupe toujours mon emploi. 

Ce ne fût pas le plus simple ! Mais le choix, s'il est le fruit du hasard et des contacts avec la SAFER, n’a pas été fait par défaut et nous avons réussi à nous installer, dans un milieu sauvage qui nous tient à coeur depuis des années : Le plateau du Larzac dans l’Hérault... encore une fois... là où la tête va, les jambes te portent...

Le chenil sera crée à proximité de nos terrains historiques de chasse et d’entraînement.

Deux chasses privées en enclos (1500 ha) sont également disponibles à 10 minutes et quelques concours voient le jour où perdurent à quelques mètres de nos installations !

Cet espace sauvage et préservé permet à nos chiens de développer leur avidité, leur mental, leur instinct et leur construction sur des sols très difficiles et tout cela sans barrières psychologiques. 

Si le climat est rude l’hiver, il permet aussi de pouvoir travailler des chiens en été ce qui n’est pas un luxe dans le Sud.

C‘est sur ces terrains que nous avons nos repères pour la sélection des chiens depuis le début de l’élevage. 

Pierre est notre voisin...






L'exploitation



Une nurserie de 20 m2 a déjà vue le jour. Intégrée à la maison, elle permet de passer un maximum de temps avec les chiots pour leur éveil et leur sociabilisation.

2 boxes à chiots de 200 m2 sont réalisés.  Encore une fois, juste à côté de la maison. Pas de béton pour ces parcs. Les pointers et setters ne sont pas nés pour courir sur des routes ! La construction de leurs squelettes et la qualité des aplombs sont une priorité pour nous.

Quatre autres parcs de 7000 m2, 8000 m2, 8500 m2 et 5000m2 aux périmètres sécurisés sont installés. Ils scinderont une enceinte naturelle de causse de 3 hectares, clôturée à 2 m et électrifiée.

La sécurité est une chose, mais les chiots doivent pouvoir développer leurs sens dans un milieu semi-naturel.

Trois de ces parcs convergent vers 2 modules de 5 boxes de 10 m2 chacuns avec aire de détente.

Un salon de toilettage des chiens et les bureaux seront construits à côté de la maison.




Parcs à chiots



Les chiens

Pour le Pointer, l’élevage et la sélection se poursuivent sur le même mode, avec la même politique : de grandes chiennes de chasse issues de chiens de grande quête croisées avec des étalons de grande quête.

L’objectif sera de répondre aux attentes les plus exigeantes en compétition tout en gardant l’authenticité de ces chiens de chasse qui ont fait le succès de l’élevage. 

La seule modification notable va concerner la durée d’élevage et d’allongement du processus de sélection de certains chiens ou certaines portées, avec la possibilité de leur donner le même cursus de base pour la chasse et/ou la compétition que celui que nous donnons à nos propres chiennes. 

Toutefois, nous tenons absolument à ce que notre élevage reste accessible au monde de la chasse et des chiots seront cédés plus jeunes.






Grouse du Mas du Zouave



Peu de Setters Anglais sont nés avec seulement 2 petites portées depuis le commencement.

Cette race qu’affectionne Noëlle sera développée considérablement.

La même politique d’élevage et de sélection que celle de nos Pointers lui sera appliquée : Le challenge sera d’arriver à faire aussi bien, mais c’est un challenge qui tient particulièrement à cœur à Noëlle. Le chemin sera certainement long mais exaltant. Les chiennes Del Cilento et Dabo' seront les piliers solides de cette sélection.






Ice Cream du Mas du Zouave

Le Teckel à poil dur Standard, présent sur l’élevage depuis 4 ans verra son élevage enfin débuter avec des lignées aux grandes aptitudes à la recherche au sang, au broussaillage, au dressage et à la menée à voix sur lièvre. Un soin attentif sera porté à l’équilibre et à la beauté, permettant de faire de nos teckels d’excellents compagnons de tous les jours, à la maison et dans les rings.

Le Cairn Terrier : Sorte de clown rustique et de caractère fait sa rentrée à l'élevage. Il sera la 4ème race de l’élevage. Le challenge sera de produire du très beau Cairn mais aussi de remettre au travail ce terrier car nous pensons que la notion de travail est une source de bon équilibre et d’excellente morphologie.

Pour toutes ces races, des reproducteurs sont venus étoffer l'élevage et d'autres viendront très prochainement les rejoindre. 

Le choix a déjà été préparé minutieusement en amont, des partenariats sont aussi à l’étude et sont même déjà engagés. L’investissement de départ sera important et soigné et les chiens sont issus d’élevages pratiquant eux aussi une sélection rigoureuse à partir des chiens les plus performants en Europe. Aucune concession ne sera faites à la médiocrité d'une lice.






Harley du Mas du Zouave



Réorganisation du site internet

Notre site internet connaît un succès toujours plus grand avec plus de 1000 visites quotidiennes. Mais un effort sera fait à ce niveau dès le début de l’activité et plus certainement dès l'arrêt de mes activités au pointer club.

Nous serons également présents sur Facebook pour faciliter les relations.

L’actualité cynophile et cynégétique très appréciée sur le site restera présente pour les grands rendez vous internationaux et nous vous ferons encore partager la découverte de nouveaux talents.

Nous lancerons également une newsletter mensuelle qui reprendra les actualités de l’élevage et nous associerons très fortement nos partenaires avec leurs chiens et leurs résultats.

Cette communication sera soignée car elle est de la plus haute importance pour valoriser l’investissement et l’implication de ces partenaires que nous voulons associer au-delà de leurs propres chiens, aux succès de l’élevage.




Investissement cyno-cynégétique

Nous avons toujours considéré que les destins de la chasse et du chien sont étroitement liés. Notre volonté sera d’associer les chiens et les hommes de notre élevage à des actions fortes sur le terrain cynégétique.

Nos chiens seront présents pour promotionner ce genre de collaboration et nous tenterons d’inciter le maximum de propriétaires à participer.

Nous essayerons d’initier certaines actions puis de les soutenir.






Comptage bartavelles

La vitrine



Valérie Tremp et Gold du Mas du Zouave



Notre plus belle vitrine, c'est vous, les utilisateurs ou propriétaires de chiens du Mas du Zouave. Mais il est nécessaire aussi d'être présent sur des terrains plus médiatiques, ceux des expos et des fields et donc de rechercher de nouveaux partenaires qualifiés, capables de valoriser notre production.

Nous n’avons jamais été lié historiquement à un seul dresseur mais nous savons que la reconnaissance internationale d’un élevage passe par des résultats obtenus par des dresseurs qui ont justement une visibilité. Nos portes sont ouvertes à tous et le site à tous les résultats des dresseurs qui conduisent nos chiens. Comme notre volonté n’est pas d’entrer en concurrence avec eux dans les domaines du dressage et de la présentation, nous souhaitons travailler avec eux, pour leurs propres clientèles et leurs propres images. 

C’est un partenariat gagnant gagnant qui peut s’inscrire sur la carrière d’un ou plusieurs chiens.




Mutualisation de moyens

 



Céres du Mas du Zouave et Patrice Montolio

Parce que nous avons dû faire face avec nos moyens limités, nous connaissons les difficultés et les sacrifices majuscules que demandent l’élevage ou la compétition.

Seul, il est difficile d’avoir le grand chien pour la chasse ou la compétition, d’entretenir, d’évaluer et de valoriser un cheptel d’élevage, d’atteindre le haut niveau et de s’y maintenir durablement, de préparer la relève...

La mise en commun de moyens sur des femelles, leur placement à l’extérieur de l’élevage vont se développer. Nos chiennes doivent être utilisées pour être évaluées.

L’élevage a aussi quelques idées qui seront proposées sur de grands espoirs mâles. Nous en reparlerons en temps utile.

Nous ferons en sorte d’animer ces partenariats au travers de la newsletter et du site, par un week-end à l’élevage en présence du (des) dresseur(s) et de nos amis partenaires... c'est encore en projet






Olivier Moreau et Bambou du Mas du Zouave



Début de l'activité





Après bien des soucis pour la mise en place, l'aventure est lancée. 

Que ce fut difficile et stressant!

Que de formulaires, d'attestations, de justificatifs, de mails, de coups de téléphones, de rendez vous, de gens à convaincre... Quel pays ! et ce n'est pas terminé.

On en venait à se régaler de voir un sac de ciment ou un paquet de carrelage et pourtant ce n'est pas notre métier ni notre passion, loin de là !

Tout n'est pas fini et tout ne se fera pas en un jour et il n'y a pas assez de jours dans la semaine et pas assez de semaines dans l'année !




in memoriam

Pour l'anecdote et pour boucler l'histoire, il y a quelques générations, Emile Marsal est parti du plateau Larzac comme beaucoup de soldats rejoindre son régiment en Afrique, il en est revenu  affublé d'un uniforme de Zouave.

Il aura manqué à cet ancêtre quelques kilomètres pour rejoindre le Causse ...

On les a fait !

Ici, les chiens comme les hommes ne lâchent jamais rien...

On vous le dit, le Mas du Zouave, c'est plus qu'un élevage...






 




Merci sincèrement à ceux qui nous aident ou nous soutiennent depuis  la gestation et l'éclosion de ce projet.